Conférence sur le campus de Lille sur l’égalité Femme/Homme : comment atteindre cet objectif avec l’aide du numérique ?  

Lundi 23 septembre, nos étudiants, toutes promos confondues, ont assisté à une conférence : L’ÉGALITÉ FEMME/HOMME : COMMENT ATTEINDRE CET OBJECTIF À L’AIDE DU NUMÉRIQUE ? Ils ont ainsi eu la chance de rencontrer Martine Filleul, ancienne sénatrice et première secrétaire du Parti Socialiste du Nord, ainsi que Vivien Le Moal, Président de Glaydz.

Conférence Martine Filleul – ISEG Lille

Une parité loin d’être acquise 

C’est Martine Filleul qui a ouvert la conférence ainsi que le débat, en lançant le sujet principal : l’égalité homme/femme.

Pour l’ancienne sénatrice, ce sont les associations qui sont la base du combat pour l’égalité des sexes. C’est un sujet qui est national, qui touche chacun et chacune d’entre nous. Elle décrit les violences physiques et psychologiques que subissent quotidiennement les femmes, dans « un monde conçu par des hommes pour des hommes » : attouchements dans la rue, sifflements, salaire plus faible à diplôme égal, féminicides… A l’heure actuelle, plus de 100 femmes ont été victimes de féminicides depuis le 1er janvier 2019.

Quant au secteur politique, l’ancienne sénatrice met le doigt sur des chiffres alarmants ; on compte seulement 32% de femmes siégeant au Sénat et 16% des maires qui sont des femmes en France. Elle le dit elle-même, « on est loin de la parité politique ».

Quant à la rémunération, une femme ne touche que 87% du salaire d’un homme à diplômes et poste égaux.

Face à ces inégalités, Martine Filleul nous invite alors à utiliser les 3 A : Accompagner, Affirmer et Agir. C’est selon elle en adoptant ces comportements que nous parviendrons à réduire les inégalités que nous connaissons aujourd’hui.

 Les métiers du numériques : quelle place pour les femmes ?

C’est ensuite au tour de Vivien Le Moal d’intervenir.

Président de Glaydz, un réseau de communication éthique lancé en mars 2019, il est était naturel de l’entendre s’exprimer sur le sujet. Aujourd’hui, 2/3 des salariés du numérique sont des hommes. C’est pour lui lié au fait que les jeunes femmes n’intègrent pas ou plus d’écoles d’ingénieurs. Elles ne représentent que 13% des effectifs, et ne sont qu’environ 15% à s’engager dans des études d’informatique. Aujourd’hui en Europe, on compte trois fois plus d’hommes que de femmes dans les métiers du numérique. Si l’on remonte même avant le supérieur, on peut noter une baisse de la présence féminine dans les filières scientifiques et techniques.

Pour Vivien Le Moal, « le numérique a une force capitale ». On peut donc espérer que les filles/femmes s’orientent de plus en plus vers ces secteurs afin de faire bouger les choses !

Après la conférence, les étudiants de l’ISEG, les anciens et les professionnels ont été conviés à un cocktail afin de discuter de la conférence entre eux, ou directement avec Martine Filleul et Vivien Le Moal. Un moment de partage et de convivialité qui les a ravis !