Christophe de Villeblanche (promo 2008, Nantes) nous présente Le Chic Français qui regroupe cinq marques 100% made in France !

Bonjour Christophe, vous êtes diplômé de la Promo 2008, et récemment, vous avez décidé de créer Le Chic Français. Pouvez-vous nous parler de la genèse de cette création d’entreprise ?

Etant “à la barre” de notamment 5 petites marques “Made in France” qui ont chacune leur environnement et communication (fun et décalée), j’ai souhaité leur donner un nouvel élan afin de leur donner une meilleur force et visibilité. Je les ai ainsi regroupé autour de cette nouvelle “marque étendard” qu’est Le Chic Français, dont le lancement a eu lieu le 10 novembre à l’occasion du Salon du Made in France à Paris.
En effet, je suis parti du constat qu’une marque mono-produit avait souvent des difficultés à développer sa distribution; et qu’il fallait vraiment beaucoup d’efforts pour la faire connaître. Ainsi, l’union faisant la force, développer des collaborations et arriver devant un distributeur avec une gamme complète de produits permet déjà plus aisément de le convaincre.
Le principe de “regroupement” est cohérent ; ces cinq marques partageant les mêmes passions : celle de la qualité, mais aussi du challenge “Made in France” qui consiste par définition à produire au travers de l’hexagone, et de participer humblement à la sauvegarde d’emplois dans des secteurs menacés (sur les 500 producteurs de chaussettes d’il y a 40 ans, en 2018, seuls une dizaine ont survécu).
Le “Made in France” est une passion pour la plupart de ses acteurs, mais ce n’est pas suffisant. Pour sortir son épingle du jeu, il est indispensable d’avoir une excellente stratégie permettant d’une part de survivre, mais surtout de se développer. Pour cela, il faut proposer des produits convaincants, de haute qualité à des conditions accessibles, et ça… c’est une sacrée paire de manches…
Côté visibilité, le pari semble réussi, ou du moins encourageant : en ce moment, nous avons plusieurs parutions médias chaque semaine; soit bien plus qu’auparavant. Cela se fait heureusement ressentir également sur les ventes et la capacité à convaincre de nouveaux distributeurs. Nous avons néanmoins encore pas mal de chemin à parcourir afin de mieux nous faire connaître et développer la distribution (l’actuel principal objectif du Chic Français).

Pouvez-vous nous en dire un peu plus sur Le Chic Français ? Les marques qui la composent et les produits que vous proposez ?

Les marques qui composent le Chic Français sont :
– Belt52, le spécialiste de la ceinture tressée, déclinée sous 52 couleurs unies ou multicolores portant chacune un nom de cocktail alcoolisé…
– Mon Petit Polo Français, la marque au petit avion ; qui propose des marinières et polos confectionnés en Bretagne ;
– Saint Crespin, le génie des chaussettes ! Saint Crespin, c’est l’invention lumineuse : des chaussettes à boutons pression, pour ne jamais les perdre lorsque vous ne les avez pas au pied ! Brillant non ?
– Aquila, crée tout juste à la sortie de l’ISEG – le grand globetrotter qui a choisi de poser ses valises pour nous offrir des sacs Made in France en cuir et toile, ainsi que de nombreux autres produits.
– Une Autre Paire de Manches, le grand spécialiste du bouton de manchettes ( pas moins de 1500 références !) propose une sélection de boutons réalisés par des artisans français : en bois précieux, galuchat et même des mouvements de montres prestigieuses (Longines, Omega, Rolex, Baume & Mercier…).

Quelle est votre “actualité” du moment ?

Actuellement, nous sommes très impliqués dans des événements “Made in France”, tel que notamment la Rue du Made in France (Rue du Vertbois à Paris); une rue composée d’une 10 aine de boutiques éphémères regroupant 130 marques françaises, inaugurée récemment par Arnaud Montebourg.
En parallèle, nous ouvrons de nouveaux espaces de vente dans plusieurs villes en France.

Comment vous projetez-vous dans l’avenir ?

Le Chic Français doit développer et consolider sa notoriété et distribution; à l’instar des autres marques françaises talentueuses et célèbres…
Mon objectif est de réaliser un maillage d’une centaine de points de vente en France à horizon courant 2019, afin de pouvoir se concentrer ensuite vers l’export.

Un conseil aux Iségiens qui souhaitent se lancer dans l’Entrepreneuriat ?

L’entrepreneuriat à rarement été aussi simple (du moins pour ce qui est du démarrage); vous avez la chance d’avoir actuellement tout pour vous (notamment les outils de communication et crowfunding dont nos aînés ne disposaient pas); profitez des talents qui vous entourent (enseignants & intervenants de l’ISEG, connaissances, conférences, networkings etc.) et lancez vous avec passion sans hésiter trop longtemps !