Marie Julie Cros, promotion 2018 Toulouse, a obtenu son CDI au sein du grand cabinet Cushman & Wakefield à la suite de l’obtention de son diplôme.

Être assistante marketing et communication chez Cushman & Wakefield, c’est quoi? 

Ma mission principale est d’augmenter la visibilité et la notoriété de l’agence et des biens qu’elle commercialise. Il s’agit de missions digitales et print : animation des réseaux sociaux, réalisation de plaquettes, mailing, emailing, de supports de prospection et de commercialisation… tout en gérant la publication et le contenu des annonces sur les sites internet. C’est une ouverture de poste donc pleins de projets en tête à développer.

 

Comment as-tu décroché ce travail? 

Après quelques semaines de recherche d’emploi, j’ai commencé à affiner ma recherche et décider que je voulais m’orienter vers l’immobilier. J’ai postulé dans plusieurs agences immobilières sans retours très positifs. Puis Laura Forcellini, en charge des relations entreprises à l’ISEG a publié une offre qui correspondait exactement à ce que je recherchais, j’ai immédiatement postulé. Après trois entretiens, j’ai réussi à décrocher le job, à mon grand soulagement !

 

Le secteur de l’immobilier te plaît-il?

Ça faisait très longtemps que l’immobilier m’attirait. Je recherchais un travail qui me permettrait d’allier les compétences que j’ai acquis durant mes études de communication et le monde de l’immobilier. Chargée de communication dans une agence immobilière était donc le métier idéal pour faire le lien entre ces deux secteurs. Je travaille dans une agence immobilière spécialisée dans l’immobilier d’entreprise. C’est une facette moins connue de l’immobilier mais très intéressante. Ça m’a permis d’apprendre de nouvelles choses et de définir davantage mes projets futurs et dans quels domaines je peux m’épanouir.

 

Quels conseils donnerais-tu à quelqu’un qui rentre sur le marché du travail?

Quand on rentre sur le marché du travail, il faut faire le point sur ses compétences, ses forces, ses envies.. pour postuler à des offres qui nous correspondent, mais il faut aussi savoir s’ouvrir à toutes les opportunités. Durant mes études à l’ISEG, j’ai effectué 4 stages en agence de communication et j’étais très réticente à travailler chez l’annonceur. Finalement, c’est un milieu qui me plait tout autant. Mais surtout, surtout, le conseil que je donnerai c’est de ne pas désespérer. La recherche d’emploi peut sembler longue et compliquée mais tout vient à point à qui sait attendre !

 

Merci Marie Julie d’avoir répondu à nos questions, et nous te souhaitons le meilleur pour la suite !
Retrouvez son profil pro sur Linkedin.